Accueil » Définition maison passive & explications

Définition maison passive & explications

maison nature

La construction d’une maison vous oblige à respecter certaines règles. Vous avez sûrement déjà entendu parler d’une maison passive sans savoir exactement ce que c’est. Il s’agit d’un nouveau style de maison particulièrement en vogue aujourd’hui et sa construction est aussi réglementée. Qu’est-ce qu’une maison passive ? Découvrons dans cet article de quoi il s’agit vraiment.

Une maison passive c’est quoi ?

Une maison passive est une maison qui permet à ses habitants de consommer moins d’énergie. Sa construction demande la mise en œuvre de techniques spécifiques. Avec une telle maison, vous verrez votre facture d’énergie diminuée car vos besoins en énergie seront plus réduits. D’ailleurs, le logement sera indépendant en termes de chauffage. Les bâtiments passifs favorisent l’indépendance énergétique. Aujourd’hui, ils se comptent par milliers et on en trouve dans de nombreuses villes et campagnes européennes. C’est leur efficacité qui les rend aussi populaire. La bonne température est toujours maintenue dans une maison passive, et ce, peu importe la saison. L’isolation thermique est travaillée de manière à éviter toute déperdition d’énergie au fil des saisons. Cela permet de réaliser une économie conséquente d’énergie toute l’année. On parle d’ailleurs de maison à basse consommation.

L’expression « construction passive » a été créée par l’Allemand Darmstadt-Kranichstein, le génie qui se trouve à l’origine des principes d’une maison autonome. Une maison passive utilise moins d’énergie électrique et se sert plus de l’énergie solaire pour distribuer une température ambiante à l’intérieur au fil des saisons. L’ensoleillement est donc important tout comme la ventilation et l’isolation thermique. Pour chauffer la maison, l’énergie électrique est délaissée au profit de l’énergie solaire. Pour cela, la construction de la maison passive doit rendre facile la production et le recyclage de l’énergie solaire. Le recyclage est assuré par une bonne ventilation : à la fois performante et composée de double flux.

Une maison passive est aussi appelée une maison à énergie positive. Il s’agit d’une construction bioclimatique avec des caractéristiques thermiques renforcées lors de sa conception suivant le climat de la région où elle se trouve. La maison passive est une technique de construction datant de 1988. Elle n’est pas entièrement écologique puisque que certains matériaux utilisés pour sa conception demeurent polluants. 

Quelles sont les caractéristiques d’une maison passive ?

Une passive ou une maison basse consommation se distingue par les caractéristiques suivantes :

  • Indépendance énergétique : on parle de maison autonome
  • Ventilation de haute performance à double flux
  • Stockage d’énergie
  • Domotique spécifique
  • Isolation thermique bien travaillée
  • Equipements solaires pour la production d’énergie solaire
  • Excellente étanchéité à l’air
  • Economies d’énergie : 50 kWh au m2/an

Lors de la construction d’une maison passive , les architectes utilisent des techniques bien différentes de celles utilisées sur les maisons traditionnelles. Une maison passive propose une efficacité énergétique supérieure à celle d’une maison classique. De même elle offre une meilleure sensation de confort. C’est une maison écologique qui émet très peu de CO2 non seulement pendant sa construction mais également pendant son utilisation. Si vous avez une maison passive, vous contribuez à la protection de l’environnement et du climat, ainsi qu’à la santé de tous.

Les réglementations relatives à une maison passive

A la base, une construction passive doit se conformer à l’ensemble des normes du label Passivhaus (allemand). Ce sont des normes qui viennent appuyer certaines normes européennes. Parmi ces normes à respecter, on retrouve notamment :

  • La norme NF EN 13829 : cette norme d’origine européenne stipule que le niveau d’étanchéité à l’air d’une maison passive doit être n50<0,6 h-1. Cela signifie tout simplement que le niveau de renouvellement de l’air doit rester en dessous de 0.6/h lorsque la pression est de 50 Pa.
  • La norme NF EN 13790 : à respecter pour satisfaire les besoins en énergie relatifs au chauffage du logement, mais aussi à son refroidissement.
  • La norme ISO 9972 : il s’agit d’une norme mondiale relative à la performance thermique des bâtiments.

Parmi les réglementations à respecter pour une maison passive, on retrouve aussi la norme RT 2012. Cette norme impose une consommation énergétique qui ne dépasse pas les 50 kWh par m2/an. Le respect de toutes les réglementations est primordial. Pour être sûr de les respecter, confiez les travaux à un professionnel aguerri et sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *